RENCONTRE-DEBAT « La Turquie après les élections législatives » avec Ahmet İnsel

L’Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie- L’ACORT
L’Assemblée Européenne des Citoyens-(HCA-FRANCE)
La Ligue des Droits de l’Homme – LDH
et Le Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme – REMDH
vous invitent

« La Turquie après les élections législatives »
avec Ahmet Insel qui présentera son livre « La Nouvelle Turquie d’Erdogan, du rêve démocratique à la dérive autoritaire (La Découverte, mai 2015). »

LE MARDI 16 JUIN 2015 à 19h dans les locaux de la L.D.H.
au 138, rue Marcadet – 75018 Paris Métro: Lamarck-Caulaincourt  (ligne12)

Ahmet Insel, figure intellectuelle turque, économiste et politologue, a été professeur et chef du département Économie à l’université de Galatasaray (Istanbul) et vice-président de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il dirige le comité éditorial de la maison d’édition İletişim, membre de la revue socio-politique Birikim, chroniqueur au quotidien Cumhuriyet et membre du HCA. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont Dialogue sur le tabou arménien (avec Michel Marian, Liana Levi, 2009).

 

Livre :  Invitation_Rencontre_La_Turquie_apres_elections_legislatives_avec_Ahmet_InselLa Nouvelle Turquie d’Erdogan, du rêve démocratique à la dérive autoritaire (La Découverte, mai 2015).

Depuis 2002, la Turquie est dirigée par l’AKP (Parti de la justice et du développement) et par son leader charismatique, Recep Tayyip Erdogan. Ce pouvoir « musulman-démocrate» a profondément modifié le pays : urbanisation, forte croissance de l’économie, négociations avec l’Union européenne, rôle majeur au Moyen-Orient, etc.

Pour autant, le bilan de ce long règne est ambivalent. Les avancées sur le front de la démocratisation ont progressivement laissé place à un autoritarisme rampant et à une politique de réislamisation de la société. L’armée turque a perdu son rôle de tutelle du régime, au prix de procès politiques fortement entachés d’irrégularités. Depuis 2008, les négociations avec l’UE piétinent. Des pas courageux pour résoudre le problème kurde ont été suivis par des mesures répressives, qui se sont étendues à l’ensemble des revendications démocratiques. Les protestations de Gezi, en 2013, ont révélé le visage autoritaire du pouvoir et les mutations en cours de la société.

Dans cet essai documenté, Ahmet Insel nous éclaire sur les facteurs d’ascension de l’AKP, la stratégie politique et la persistance des succès électoraux d’Erdogan malgré les affaires de corruption et la lutte ouverte avec la communauté Gülen. Il montre ainsi que la société turque est constamment tiraillée entre culpabilités refoulées et désir de libération, entre peur de perdre son identité socio-historique et volonté d’être pleinement dans le monde moderne.