Turcs, Kurdes, Arméniens, unis contre le déni en mémoire de Hrant Dink

Communiqué final de la Soirée en hommage au journaliste arménien Hrant Dink,
organisée le jeudi 27 février 2020 à la Mairie du 10e
à Paris

Depuis 2008, année qui a suivi l’assassinat à Istanbul du journaliste arménien Hrant Dink, par un jeune ultranationaliste turc, nous n’avons pas une seule fois manqué le rendez-vous annuel à sa mémoire, que ce soit lors de soirées arméniennes, turques, le plus souvent turco-arméniennes, ou quelquefois multiples dans leurs angles et leurs sensibilités ; avec le temps nous voyons que, loin de diminuer, le nombre de ces soirées et de leurs participants augmente.

Il y a plusieurs raisons à cet intérêt :

– la toute première, c’est Hrant Dink lui-même : ses valeurs, sa méthode, son intuition — qui a été de toujours faire le lien entre le travail de mémoire, le vivre-ensemble et la démocratie — sont une référence dont on voit de mieux en mieux la justesse et l’importance ;

– le contexte en Turquie, qui est dur et appelle de plus fortes solidarités.
Face à un pouvoir de plus en plus personnel, autoritaire, arbitraire, un camp de la démocratie se dresse.
Ses leaders, ses cadres, ses militants de base sont pourchassés et emprisonnés, mais une forme de contre-pouvoir marque des avancées dans les urnes, comme aux dernières élections municipales ;

– et aussi l’enjeu en France, qui devient très clair : arrêter les progrès du nationalisme dans les jeunes générations turques et empêcher que la négation du génocide arménien devienne une composante de l’identité turque en diaspora.

Tout cela nous convainc que nous devons aller plus loin ensemble.
Comment ?
D’abord en décidant d’organiser collectivement ces soirées d’hommage ; en soutenant collectivement les initiatives, culturelles ou politiques, qui vont dans le même sens ; en renforçant aussi notre relation avec la Fondation Hrant Dink, en relayant ses initiatives pour les faire connaître.

Mais le temps est venu d’accomplir ensemble des actes forts, plus visibles et plus durables, qui unissent les combats contre le négationnisme et pour la démocratie.

Nos perspectives sont les suivantes :

– la participation des organisations démocratiques turques et kurdes aux journées du 24 avril, devenues en France, par décret présidentiel du 10 avril 2019 « journées de commémoration annuelles du génocide arménien de 1915 » ;

– le soutien explicite d’organisations arméniennes aux combats démocratiques en Turquie, au premier rang desquels le soutien à Osman Kavala ;

– la coopération entre Arméniens et Turcs, pour la transmission aux jeunes générations — et notamment à l’école — de l’Histoire du génocide des Arméniens et des Assyro-Chaldéens, et pour la sensibilisation aux discriminations dont sont victimes les minorités de Turquie.

Il nous faudra de la constance et de l’habileté. Mais nous avons déjà construit la confiance entre nous.
Et c’est une faille de taille qui lézarde le mur du déni que nos adversaires nous opposent depuis 105 ans.

Paris, le mercredi 11 mars 2020

 

Associations signataires, organisatrices de la Soirée en hommage au journaliste arménien Hrant Dink :

LOGO L'ACORT

 

 

 

 

 

Actit

 

Association Culturelle
des Travailleurs Immigrés de Turquie (ACTIT)

 

 

 

ReveCommunCollectiflogo

 

Collectif du Rêve Commun        

 

 

unnamedvan

 

 

Collectif VAN

[Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]

 

 

Espace Universel

 

 

Espace

Universel

 

 

DIDF

 

 

Fédération des Associations des Travailleurs et des Jeunes
(DIDF – issus de l’immigration turque et kurde)

 

 

 

fuaf

 

 

Fédération Union des Alévis en France (FUAF)

 

 

 

Logo_home Charjoum

Mouvement

Charjoum

 

UCFAF logo

 

Union Culturelle Française
des Arméniens de France (UCFAF)

 

 

Pour télécharger le Communique_soiree_Hrant_Dink_ 2020

Flyer_Invitation_Soiree_ H_Dink_2020_2